Investir en résidence défiscalisation 7 conseils

avocat-en-droit-immobilier

 De nombreux pièges guettent celui qui souhaite investir dans l’immobilier pour bénéficier des multiples avantages qu’offrent la défiscalisation. Quels sont ces pièges, et comment les éviter ? Notre avocat spécialiste de la vente immobilière vous répond dans cet article …

 


Trois points doivent principalement être l'objet de votre attention, lorsque vous envisagez une opération immobilière de ce type:

  • avoir une idée précise du rendement et du loyer final du bien immobilier en question
  • bien analyser les clauses exactes du contrat que vous signez
  • anticiper la revente du bien

 

Examinons chacun de ces points.

 

Rendement annuel et montant du loyer pour le client final

 

Conseil n° 1 : le commercialisateur de la résidence de services que vous souhaitez acquérir va vous indiquer le rendement que vous pourrez en attendre. Certains donnent des rendements fantaisistes pour essayer de précipiter la vente.

Il faut garder cela en tête : le rendement moyen d'une telle opération se situe entre 3,5% et 4,5%, selon les villes. Si donc l'on vous donne un montant supérieur, ne croyez pas votre interlocuteur.

 

Conseil n°2 : le loyer de certains biens immobiliers est surévalué, ce qui fait qu'ils ne trouveront jamais de locataires.

Il vous faut donc faire ce travail de recherche : vérifier que les loyers prévus par l'exploitant de la résidence "défiscalisation" correspondent au marché locatif local.

C'est là une condition indispensable pour s'assurer que le bien en question ne restera pas vacant pendant de longs mois ou même des années, ce qui nuirait à la rentabilité de votre investissement immobilier.

 

Comprendre les contrats que vous signez

 

Conseil n°3 : faire analyser le bail commercial (http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/1240-bail-commercial-le-statut-des-baux-commerciaux ) par un avocat.

C'est un principe qui vaut de manière générale pour tous les contrats, mais qui est ici particulièrement pertinent ici, tant le droit immobilier est complexe.

Vous devez donc vous faire assister par un spécialiste en domaine, apte à discerner tel ou tel piège qui se serait glissé dans l'une des clauses du contrat.

 

Conseil n°4 : Il ne faut jamais acheter un bien immobilier sans le visiter, "défiscalisation" ou pas !

L'erreur classique est de croire qu'il ne s'agit là que d'une opération financière ou d'un montage de défiscalisation dont les résultats sont garantis.

Or il s'agit bel et bien d'un achat immobilier, qui obéit aux mêmes règles que tous les autres achats, comme celui de la résidence principale : c'est là une chose à ne jamais perdre de vue.

 

Conseil 5 : ne jamais oublier la règle d'or de l'emplacement du bien

Non, l'exploitant qui "garantit" un loyer annuel n'assume pas seul les risques. S'il ne fait pas assez de recettes, il n'hésitera pas à arrêter de payer le loyer et renégocier le loyer à la baisse!

Préparer la sortie au moment de l'investissement : essayer d'anticiper la revente du bien immobilier

 

Conseil n°6 : quand revendre ? Trouver le bon timing est important dans une opération de vente immobilière.

Le moment idéal se situe probablement avant les gros travaux sur la résidence de service, par exemple (au bout de 9-10 ans maximum après l'achat du bien)

 

Conseil n°7 : il est toujours intéressant d'étudier le marché de la revente de ce type de bien immobilier.

Certes, ces informations risquent d'être difficiles à trouver, mais une recherche patiente vous permet parfois d'obtenir de précieux éléments de réponse à ce sujet.

 

Conclusion

 

Vous le voyez : en prenant quelques précautions, on peut réduire les risques de tomber dans les pièges qui entourent la défiscalisation (http://www.lesechos.fr/11/04/2014/LesEchos/21667-152-ECH_les-pieges-de-la-defiscalisation.htm ).

Le mieux est d'être conseillé et assisté par un professionnel du droit immobilier. Notre avocat est à votre service pour ce type de mission. Pour le contacter, remplissez ce formulaire (https://www.traesch-avocat.fr/Articles/contact.html ).

Nous vous rappellerons rapidement pour évoquer votre situation et vous proposer un accompagnement juridique.

 

Me Bruno Traesch sur la radio FRANCE BLEU avec Laurent PETITGUILLAUME:

http://www.francebleu.fr/emissions/les-experts-france-bleu-107-1/maitre-bruno-traesch-expert-en-droit-de-l-immobilier