Baux et loyers commerciaux

Loyers commerciaux impayés

La rupture d’un bail commercial en cas de loyers impayés

Parfois, le locataire d’un bail commercial arrête de payer son loyer.

Comment doit réagir le propriétaire, dans cette situation qui le pénalise financièrement au plus haut point?

Sur quelle loi peut-il s’appuyer pour mettre fin au bail qui l’unit à ce locataire indélicat ?

Une résiliation automatique après un mois de retard ?

Le bail commercial fixe la date limite à laquelle le paiement doit être effectué chaque mois. Mais que se passe-t-il en cas de non-paiement ? C’est la clause résolutoire qui le précise. En général, elle stipule que le contrat est résilié après un mois de retard. On le voit : cette disposition semble être au net avantage du propriétaire, et lui assurer une protection efficace, en cas de loyer impayé.

Mais cela reste théorique ; et de la théorie à la pratique, il y a un saut important. En réalité, les tribunaux ne prononcent pas la résiliation du bail commercial après un seul mois de retard.

Or ce qui nous intéresse ici, c’est la pratique. Que peut donc faire concrètement le propriétaire, lorsqu’il est confronté à un problème de ce type, qui tend à s’éterniser ?

Le commandement de payer

Dès les premiers impayés, il faut réagir rapidement. Le propriétaire doit mandater un avocat pour qu’il remette au locataire indélicat un commandement de payer, visant la clause résolutoire du bail commercial. Vous trouverez ici des précisions sur ce document, qui seul a une valeur juridique dans vos tentatives de récupérer votre dû auprès de votre locataire. Toute autre démarche, telle qu’une lettre que vous pourriez envoyer afin de convaincre celui-ci, n’a aucune valeur du point de vue de la loi. Nous vous déconseillons naturellement les lettres d’intimidation et autres moyens de pression qui pourraient se retourner contre vous.

La demande de résiliation auprès du juge des référés

Si cette première démarche reste infructueuse, vous devez dès le mois suivant passer à la seconde étape : saisir le juge des référés, et déposer une demande de résiliation du bail commercial.

Vous devez confier cette mission à un avocat spécialiste du droit commercial. N’hésitez pas à nous contacter pour une mission de ce type.

A l’issue de cette procédure, vous obtiendrez la résiliation du bail commercial et la condamnation du locataire au paiement des arriérés. L’ordonnance de référé (la décision, le « jugement ») permet de faire exécuter la décision, c’est-à-dire faire effectuer des saisies, etc.

Le problème sera alors résolu.

A noter : il se peut également que le juge accorde des délais de paiement au locataire commercial.

Conclusion

Comme vous le voyez, la loi vous protège. Vous n’êtes pas démuni, en tant que bailleur, face à ce type de pratique, qui vous plonge dans des difficultés financières.

Il suffit d’être bien accompagné pour vous en sortir sans dommage.

Nous proposons depuis de nombreuses années une aide juridique dans des problématiques de ce type. Bénéficiez de notre savoir-faire !

Ce qui compte, c’est essayer de prévoir ce type de problématique en amont, et ajouter des clauses vous protégeant lors de la rédaction du bail, avant même la signature de celui-ci par un locataire. Une prestation que nos avocats spécialisés proposent, et qui permet d’éviter de nombreux problèmes par la suite.

Nous avons d’ailleurs mis au point un simulateur que vous pouvez utiliser, et qui vous montrera les modalités de recouvrement des loyers non perçus.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur la rupture d’un bail commercial en général.

L’ordonnance de référé (la décision, le « jugement ») permet de faire exécuter la décision, c’est à dire faire effectuer des saisies etc.

Dans la même rubrique

Résiliation : absence de clause de garantie dans la cession

Cession du bail commercial sans clause de garantie et de solidarité Obligation de reproduction de clause de garantie dans l'acte de cession du bail commercial Lorsque le locataire d'un bail commercial cède son bail, contenant une clause de garantie et de solidarité,...

Résiliation : absence de caution bancaire dans la cession

Cession de bail : Absence de production d'une caution bancaire exigée par le bail Licéité de la clause conditionnant l'accord du bailleur à la cession à une caution bancaire par le locataire Une clause du bail commercial peut subordonner l'accord du bailleur à la...

Pinel : honoraires de gestion des loyers du local

Honoraires de gestion du bail commercial Avant la loi PINEL, le bailleur pouvait prévoir dans le bail commercial que les honoraires liés à la gestion par une agence immobilière par exemple seraient à la charge du locataire. Ce n'est plus le cas depuis la loi Pinel qui...

Pinel : Charges dans un ensemble immobilier

Le locataire d'un ensemble immobilier échappe aux Charges (locaux vacants ou d'autres locataires) Depuis le décret d'application de la loi Pinel, le bailleur n'a pas le droit d'imputer au locataire d'un ensemble immobilier les charges, impôts, taxes, redevances et le...

Loi Plinel : Etat récapitulatif annuel

Etat récapitulatif annuel institué par la loi Plinel (L. 145-40-2 du c. de commerce) Etat récapitulatif communiqué le 30 septembre ou 3 mois après les comptes de charges de copropriété L'état récapitulatif annuel comprend la liquidation et la régularisation des...

Loi Pinel : impôts et taxes dans le bail commercial

Impôts à la charge du Bailleur commercial (loi PINEL) Le bailleur doit payer la contribution économique territoriale Depuis la loi Pinel, le bail commercial ne peut pas mettre à la charge du locataire commercial la contribution économique territoriale. Taxes et...

Les Baux Commerciaux en Pratique

Titre H2 Titre H3 Texte...Dans la même rubriqueNous répondrons avec plaisir par écrit ou par téléphone dans la journée (max. 2 jours).

Indice des loyers commerciaux (ILC)

Indices obligatoires pour le loyer du bail commercial Indice ILC (activités commerciales ou artisanales) ou ILAT (tertiaire) L'article L145-34 du code de commerce impose l'indice ILC ou ILAT à la place de l'indice ICC, sauf en cas de clause d'échelle mobile. Remplacer...

Indemnité d’éviction Résidence Hôtelière

Indemnité d'éviction d'une Résidence hôtelière avec locations de courte durée L'essentiel Résidence hôtelière avec locations de courte durée Indemnité d'éviction de la société explointante de la résidence : 1.113.000 € et 63.807,98€ de frais de licenciement du...

Indemnité d’éviction : les Juges contre l’Expert

Les juges contrôlent et modifient parfois les calculs de l'expert Résumé Le tribunal retient la méthode du Chiffre d'Affaire à la place de l'Excédent Brut d'Exploitation. Seuls les comptes certifiés par l'expert-comptable sont pris en compte dans la détermination du...

Indemnité d’éviction Hôtel de Tourisme

Modalités de calcul de l'indemnité d'éviction d'un hôtel de tourisme L'essentiel: les juges retiennent la moyenne des 3 méthodes pour l'indemnité d'éviction L'expert judiciaire a appliqué ici la méthode du chiffre d'affaire, de la capacité d'autofinancement et de...

L’ancien locataire commercial doit-il payer les dettes ?

Le propriétaire peut-il poursuivre l'ancien locataire commercial? Oui, s'il existe une clause de solidarité dans le bail commercial, créant une solidarité entre celui qui cède son bail commercial et celui qui devient le nouveau locataire commercial. Il existe un...

Artiste et baux commerciaux

L'application du statut des baux commerciaux protecteur du locataire Le statut des baux commerciaux Un locataire souhaite faire requalifier son bail en bail commercial pour bénéficier du statut des baux commerciaux. En l'espèce, le locataire était un artiste et la...

Les étrangers peuvent bénéficier du statut des baux commerciaux

Application des baux commerciaux aux étrangers Loi Plinel Les étrangers bénéficient depuis la loi PINEL de 2014 du droit de bénéficier du statut des baux commerciaux. Consécration législative d'une jurisprudence La cour de cassation a écarté l'application de cette...

Posez votre question

Nous répondrons avec plaisir par écrit ou par téléphone dans la journée (max. 2 jours).