Résidence de tourisme et étudiante

Prestations para-hôtelières et indemnité d’éviction

L’essentiel

Des copropriétaires de la résidence cherchent à écarter l’application du statut des baux commerciaux et notamment l’obligation de payer une indemnité d’éviction, en démontrant que le locataire n’effectue pas les prestations para-hôtelières prévues par la loi cadre de l’opération de défiscalisation.

Le bail commercial en Résidence de tourisme stipule des Prestations Parahôtelières

Le baileur copropriétaire de la résidence de tourisme doit pouvoir imposer l’offre de prestations parahôtelières au locataire exploitant pour pouvoir bénéficier des avanatages fiscaux en matière de TVA. Concrètement, il s’agit du petit déjeuner, du nettoyage des locaux, de la fourniture du linge de maison et de l’accueil.

Congé de non renouvellement du bail commercial pour dénégation du statut des baux commerciaux

Un bailleur copropriétaire de la résidence de tourisme souhaite échapper au paiement d’une indeminité d’éviction après son refus de renouvellement du bail commercial après 9 ans. Il fait délivrer un congé de non renouvellement du bail commercial pour dénégation du statut des baux commerciaux. Le bailleur défend l’idée qu’aucun fonds de commerce n’est exploité dans les locaux et que l’application des baux commerciaux n’est pas possible.

Le bailleur plaide que la simple sous-location de studios n’est pas un fonds de commerce

Le bailleur plaide que le locataire se contente de sous-louer des studios et n’exploite pas de fonds de commerce. La cour d’appel considère qu’il est établi que la société locataire exerce dans les lieux loués une activité de prestations para-hôtelières dans le cadre de l’exploitation de son fonds de commerce de gestion et d’exploitation de résidences de tourisme, conformément au bail commercial.

Le locataire n’est pas obligé de fournir lui-même les prestations parahôtelières

Le fait que les prestations parahôtelières soient exécutées par une filiale du locataire et non par le locataire lui-même n’est pas considéré comme une violation des obligations du bail commercial par le locataire.

Le caractère accessoire des prestations para-hôtelières est indifférent

Le caractère accessoire des prestations para-hôtelières qui représentent des recettes très modestes est sans conséquence. L’important est que les services soient proposés aux résidents de la résidence de tourisme, lesquels les utilisent ou non.

La volonté des parties de signer un bail commercial

La jurisprudence jusqu’ici vérifiait la réalité des prestations parahôtelières fournies dans les résidences de tourisme. Elle semble avec cette décision insister sur la volonté des parties de soumettre le contrat au statut des baux commerciaux pour justifier sa décision.

Dans la même rubrique

VEFA : Suspension remboursement du prêt

Suspension du prêt immobilier de l'acheteur le temps du litige avec le vendeur Résumé Une SCI a vendu en VEFA à des acheteurs un bien immobilier, grâce à un prêt immobilier.  La SCI a été mise en liquidation judiciaire et n'a pas livré l'appartement dont les travaux...

Sous-location d’une résidence défiscalisée

La sous-location de locaux commerciaux nécessite l'autorisation du bailleur La condition de l'autorisation du bailleur dans le cadre d'une sous-location de locaux commerciaux Conformément à l'article L145-31 du code de commerce : « Sauf stipulation contraire au bail...

Résidences de tourisme : l’agent immobilier condamné

L'agence immobilière doit alerter ses clients sur les risques Résidence de tourisme et Agence immobilière : obligation d'information et de conseil Dans un arrêt du 8 février 2018, la troisième chambre civile de la Cour de cassation a rappelé qu'une agence immobilière,...

Achat résidence de tourisme Vente annulée

Annulation vente pour tromperie Annulation de la vente d'un appartement défiscalisé pour dol Résumé : L'acheteur d'un appartement dans une résidence défiscalisée trompé par une simulation financière trompeuse obtient l'annulation d'une vente immobilière, du prêt et du...

Résidence de tourisme : un bail de 9 ans ferme

Résidence de toursime : absence de résiliation triennale du locataire commercial 1°) Une durée de 9 ans sans exception (L'article L. 145-7-1 du code de commerce est d'ordre public) La durée du bail commercial d'une résidence de tourisme est obligatoirement de 9 années...

Résidence de tourisme : résiliation par le locataire

Le promoteur d’une résidence de tourisme peut-il demander le remboursement de l’aide au démarrage si le locataire résilie le bail plus tôt que prévu ? Voici l’analyse d’un cas concret, par notre spécialiste du droit immobilier. Absence de garantie de loyers sur 9 ans...

Résidence de tourisme : résiliation du bail par l’exploitant

Résidence de tourisme: locataire n'a pas le droit de résilier le bail commercial après 3 ans De nombreux propriétaires en résidence de tourisme ont la surprise de recevoir de l'exploitant une lettre de résiliation de contrat de bail commercial. Des groupes...

Résidence : Renonciation à l’indemnité d’éviction

Est-ce que les contrats signés au moment de la signature du bail commercial d'une résidence de tourisme peuvent faire renoncer le locataire à son indemnité d'éviction en cas de non renouvellement du bail ? Action collective de trois bailleurs propriétaires d'une...

Résidence de tourisme : Récupérer les loyers impayés

Que doit faire le propriétaire bailleur en cas de loyers impayés en résidence de tourisme ? Résidence de tourisme ou résidence étudiante: Un propriétaire bailleur est parfois confronté à son pire cauchemar : le locataire exploitant la résidence  arrête de payer son...

Résidence de tourisme : qui paye les frais d’accueil ?

Les copropriétaires d'une résidence de tourisme sont-ils obligés de payer les frais de réception ? Résumé Les copropriétaires qui gèrent eux-mêmes leur lot n'ont pas à payer pour les frais de réception et d'accueil au rez-de-chaussée. Il s'agit d'un service et non...

Résidence de tourisme : nouvelles règles applicables

Résidence de tourisme : la réponse ministérielle rappelle les règles légales Le ministre rappelle l'information obligatoire du futur acheteur en résidence de tourisme, dont le bien sera soumis au statut contraignant des baux commerciaux et notamment du paiement d'une...

Résidence de tourisme : mensonges pré-contractuels

Ex. 1 : Indemnisation de la perte locative et du préjudice moral Thème : litige relatif à l’information précontractuelle. Solution : le vendeur des lots et l’intermédiaire en charge de leur commercialisation ont engagé leur responsabilité en n’avertissant pas...

Résidence de tourisme : l’exploitant et les parties communes

Résidence de tourisme : l'exploitant condamné pour utilisation des parties communes Thème : utilisation sans autorisation des parties communes par l'exploitant de la résidence de tourisme Solution : le syndicat des copropriétaires peut opposer le règlement de...

Résidence de tourisme : gestion de patrimoine condamnée

Violation de l'obligation d'information et investissement en résidence de tourisme : une société de gestion de patrimoine condamnée Sur le conseil d'une société en gestion de patrimoine, une cliente décide de souscrire à une opération de défiscalisation en réalisant...

Résidence de tourisme : condamnation du promoteur-vendeur

Résidence de tourisme : une décision extra-ordinaire En bref: Condamnation sur le manquement à l'obligation précontractuelle d'information, Le fondement de l'article 1147 du code civil et de l'article L.111-1 du code de la consommation, subsidiairement sur le...

Posez votre question

Nous répondrons avec plaisir par écrit ou par téléphone dans la journée (max. 2 jours).